Eau

Les milieux humides


Les milieux humides comptent parmi les écosystèmes les plus productifs de la planète. On en trouve partout dans le monde. Ils abritent de nombreuses espèces végétales et animales. Ils filtrent naturellement notre eau. Les milieux humides sont donc protégés et une réglementation s’applique. Lorsqu’un milieu humide n’est pas répertorié par la municipalité, c’est le MDDEP qui intervient.

Dans un milieu humide répertorié par la municipalité, aucun ouvrage, travaux ou construction n’est permis et une bande de protection riveraine de 10 mètres s’ajoute à la limite du milieu humide. Dans le cas d’un milieu humide non répertorié sur la carte de zonage, d’autres critères s’appliquent. Pour connaître les spécifications concernant la conservation de ces milieux humides ainsi que les autorisations nécessaires avant d’entreprendre des travaux à proximité contactez le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

En cas de doute sur la présence d’un milieu humide sur votre propriété ou ses environs (sol spongieux, mauvais drainage, quenouilles, accumulation d’eau, etc.), contactez les inspecteurs en environnement de la municipalité.

Qu'est-ce qu'un milieu humide?

Un milieu humide est une zone à la rencontre de la terre et de l'eau. C'est un habitat de transition entre la terre ferme et l'eau profonde. Certains milieux humides sont permanents, c'est-à-dire que l'eau les recouvre toute l'année, tandis que d'autres ne sont inondés que durant un ou deux mois chaque printemps.

Dans un milieu humide, la nappe phréatique affleure la surface du sol. On y trouve donc des plantes et des sols adaptés à cet environnement de terre et d'eau.

Comment "fonctionne" un milieu humide?

Un milieu humide fonctionne différemment selon la façon dont il interagit avec les habitats environnants, en particulier selon la façon dont l'eau entre et sort du milieu humide et selon la profondeur de l'eau.

L'alimentation en eau des milieux humides provient de différentes sources :

-      l'eau souterraine;
-      la pluie;
-      l'eau de ruissellement provenant de la fonte des neiges et des précipitations;
-      les ruisseaux, les rivières et les lacs.

Les milieux humides peuvent être considérés comme des éponges géantes. Ils absorbent l'eau provenant de nombreuses sources différentes durant les périodes de précipitations et ils la libèrent lentement au cours des périodes plus sèches. Ces habitats contribuent ainsi à réduire les inondations, à atténuer les effets des sécheresses et à recharger les nappes phréatiques.

Pour en savoir plus sur la description et la délimitation des milieux humides, vous pouvez consulter le document intitulé «Identification et délimitation des écosystèmes aquatiques, humides et riverains produit par le MDDEP»

Identification et délimitation des écosystèmes aquatiques, humides et riverains