Sol

Les fossés de drainage

Généralement, lors de l'entretien des fossés, les talus et le fond sont raclés (décapés) de façon à enlever toute trace de végétation. Ça fait propre!, comme on dit. Par contre, les risques que le fond se ravine et que les talus s'érodent demeurent élevés tant que la végétation ne sera pas rétablie, ce qui peut prendre plus d'une saison. Et où va la terre?

Elle se sédimente ailleurs dans les cours d'eau et les lacs, obstruant sur son passage les sorties de drainage et les ponceaux. Et on recommence à nettoyer!

Une méthode qui a fait ses preuves pour entretenir les fossés!

Voici une méthode alternative qui permet d'économiser temps et l'argent, et qui assure une meilleure protection contre l'érosion. Après six années d'expérimentation (de 1996 à 2002), elle devient la norme de nettoyage des fossés routiers du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour tout le Québec. On l'appelle la méthode du tiers inférieur. Cette méthode est simple : seul le fond du fossé (qu'on appelle le premier tiers) est nettoyé. Les deux tiers restants (le haut des talus) sont laissés à l'état naturel pour assurer une meilleure protection contre l'érosion. De plus, il est inutile d'intervenir systématiquement sur toute la longueur du fossé. Faites-le seulement aux endroits nécessaires.

La technique

Afin de vous aider à identifier les sections de fossés à restaurer, effectuez un débroussaillage avant le début des travaux. Choisissez une pelle hydraulique (pas trop grosse) qui permettra à l'opérateur de bien voir le fond du fossé. Il faut toujours employer un godet à bord lisse. Le pré-découpage de la tourbe à la limite du tiers inférieur (côté pelle) est souhaitable pour ne pas arracher la tourbe dans le haut du talus lors du retrait du godet.

Dans la partie excavée, conservez la même pente que les talus originaux. Ne jamais approfondir le fossé au-dessous du niveau d'origine sinon vous affaiblissez le pied du talus et augmentez le risque d'affouillement ou décrochage.

L'emploi du niveau d'arpentage est souvent utile lorsque les pentes du fossé ne sont pas bien visibles. Lorsque les pentes du fossé se situent entre 2 % et 5 %, il serait utile d'ajouter des petits seuils (mini-barrages) en pierres pour ralentir la vitesse de l'eau. Pour les pentes plus fortes, il faudrait plutôt opter pour un enrochement du fond.

Fossé mitoyen, de ligne, de drainage?

Les fossés dont le creusage et l'entretien sont sous la responsabilité du propriétaire foncier sont les fossés mitoyens (fossés de ligne) et, fait nouveau, les fossés de drainage. Le fossé de drainage se définit comme un fossé entièrement créé par l'homme, par exemple, un fossé creusé dans un champ pour :

  • Drainer un creux;
  • Intercepter les eaux de ruissellement;
  • Rabaisser la nappe d'eau souterraine.

Notez que tous les fossés qui drainent plus de 100 hectares ou qui suivent un tracé naturel (la plupart de ces tracés apparaissent sur les cartes hydrographiques du ministère des Ressources naturelles) deviennent automatiquement sous juridiction municipale (MRC).